Haut de la page Agenda des activités à Peyresq et des évolutions du site Vie en sociĂ©tĂ©Outil de recherche dans les pages et les photos du site Bas de la page Contacts pour Peyresq et pour le site ReligionNews, actualité de Peyresq et du site Back Forward Homepage Site map

Introduction

Histoire

Vie traditionnelle

Population

Vie active

Santé

Vie culturelle

Vie sociale

Religion

FĂȘtes

Vie en société

Village

Milieu naturel

Activités

En pratique

Photos

Liens

Infosite

Le saviez-vous ?

Balmo signifiait "grotte" en Provençal

Peyresq - Vie traditionnelle

Vie sociale : FĂȘtes

Les mariages :

Avant la révolution, la majorité n'était qu'à 25 ans. On n'avait pas le droit de se marier sans accord parental avant 25 ans pour les jeunes-filles et avant 30 ans pour les garçons. Les jeunes se mariaient le plus souvent dans un rayon de 30 km. Les noces se célébraient toujours à la belle saison et étaient systématiquement accompagnées d'une cérémonie religieuse. Si les parents ne parvenaient pas à marier leur fille en dehors du village, ils choisissaient alors un parent éloigné et demandaient une dispense de consanguinité.

Ce n'est qu'en 1902 que pour la premiĂšre fois un garçon ose ne pas se marier Ă  l’Ă©glise.

Encore actuellement, on cĂ©lĂšbre, Ă  l’occasion, des mariages Ă  Peyresq en faisant venir le curĂ© ou le maire d'un village voisin.

Autres fĂȘtes religieuses :

Les Peyrescan-e-s fĂȘtaient la NoĂ«l  (qui consistait dĂ©jĂ  Ă  l'Ă©poque en une messe et en un repas familial), PĂąques et le Carnaval (fĂȘte pendant laquelle les jeunes se dĂ©guisaient et passaient de maison en maison pour recevoir de quoi prĂ©parer des crĂȘpes).

De nombreuses fĂȘtes avaient aussi lieu au mois de mai, notamment la fĂȘte de Saint Pons (le 11).

La fĂȘte du 14 juillet a Ă©tĂ© instaurĂ©e en 1880.

Tous les ans au 15 aoĂ»t (lors de la Sainte Elisabeth) avait lieu la fĂȘte patronale de Peyresq. De nombreuses personnes des villages voisins y Ă©taient invitĂ©es. Elle comportait une messe, un repas particulier, des jeux et une procession Ă  Saint-Restitut (qui guĂ©rissait les aveugles et les lĂ©preux). Les repas Ă©taient assez similaires dans tous les foyers : des rayoles (raviolis Ă  la courge et sauce aux noix) accompagnĂ©s de lapin, de poulet ou d'agneau. Les Ăźles flottantes Ă©taient un dessert trĂšs apprĂ©ciĂ©. Les "jeux" consistaient surtout en des tournois de pĂ©tanque. Dans un coin de la place, une grosse pierre taillĂ©e en angles droits et creusĂ©e en son centre contenait des boules ... la pierre est toujours Ă  sa place, mais semble avoir perdu cette noble fonction. La fĂȘte Ă©tait clĂŽturĂ©e de danses au son de la viole. Cette derniĂšre a cessĂ© de faire valser les Peyrescan-e-s en 1930, mais l'esprit de fĂȘte est toujours bien prĂ©sent le 15 aoĂ»t Ă  Peyresq.

AprĂšs 1930, les fĂȘtes traditionnelles ont Ă©tĂ© abandonnĂ©es ; le dĂ©peuplement avait tuĂ© toute vie sociale.

Aujourd’hui, la fĂȘte du 14 juillet est Ă  nouveau cĂ©lĂ©brĂ©e Ă  Peyresq. Pour celle du 15 aoĂ»t,l'abbĂ© de Colmars assure la messe et on mange l’aĂŻoli tous ensemble au gĂźte d’Ă©tape de la Colle qui le prĂ©pare avec l’aide des Peyrescan-e-s. Une autre fĂȘte vient maintenant jalonner l'Ă©tĂ© peyrescan: celle du 21 juillet (fĂȘte nationale belge).

21juillet.jpg (33450 octets)

Souper sur la place du village le 21 juillet

Pour cĂ©lĂ©brer les deux fĂȘtes nationales, deux gĂ©ants (Peijresc et Meijresc) ont Ă©tĂ© confectionnĂ©es en 1989 et ont pris l'habitude d'orner la place du village lors de ces deux journĂ©es (on les distingue Ă  l'arriĂšre-plan sur la photo ci-dessus). Depuis quelques annĂ©es, ils semblent avoir disparu ... dommage !




Texte : CĂ©cile Colin
Renseignements complémentaires : ccolin@ulb.ac.be


Haut de la page Agenda des activités à Peyresq et des évolutions du site Vie en sociĂ©tĂ©Outil de recherche dans les pages et les photos du site Bas de la page Contacts pour Peyresq et pour le site ReligionNews, actualité de Peyresq et du site Back Forward Homepage Site map

Date de dernière mise à jour
8/07/2022