Haut de la page Agenda des activités à Peyresq et des évolutions du site ReligionOutil de recherche dans les pages et les photos du site Bas de la page Contacts pour Peyresq et pour le site EnseignementNews, actualité de Peyresq et du site Back Forward Homepage Site map

Introduction

Histoire

Vie traditionnelle

Population

Vie active

Santé

Vie culturelle

Enseignement

Langue

Vie sociale

Village

Milieu naturel

Activités

En pratique

Photos

Liens

Infosite

Le saviez-vous ?

Au XIX ème siècle, la langue parlée était le Provençal qui désigne l'ensemble des dialectes de langue d'oc dérivés du latin et parlés à l'est du Rhône

Peyresq - Vie traditionnelle

Vie culturelle : Langue - Ethymologie

La langue parlée était le Provençal qui désigne l'ensemble des dialectes de langue d'oc dérivés du latin et parlés à l'est du Rhône. Peyresq était donc en zone linguistique d’oc. Le village appartenait à l’ensemble provençal-gavot, une langue restée très proche de celle du Moyen-Age (à cause de l’isolement des montagnes) et qui a subi l’influence du provençal côtier apporté par les bergers. Cependant, la plupart des Peyrescan-e-s comprenaient le Français.

Les trois noms de famille principaux rencontrés à Peyresq lors du XIX ème siècle étaient Imbert, Bertrandy et Gras (leurs descendants ont encore une maison au village). On utilisait rarement les noms de famille, mais plutôt le prénom ou le surnom.

Quelques caractéristiques du Provençal de l'époque :

  • Articles : lou, la, lei

  • Pas de « s Â» au pluriel

  • Pas de « r Â» en fin de verbe

Origine provençale de quelques mots caractéristiques de la région :

  • Balmo signifiait grotte en Provençal

  • Calade vient de caledo (rue pavée de pierres)

    Calade.jpg (25820 octets)

    La Calade
    (Photo Frédéric Milis, 1998-1999)

  • Baisse vient de baisso (dépression)

    Baisse.jpg (23123 octets)

    Vue vers la Baisse du Détroit
    (Photo Cécile Colin, été 1996)

  • Blache (forêt près de Peyresq) vient de blacho (endroit où poussent les chênes blancs)

  • Champlatte vient de chamois (endroit où on les rencontrait)

    Champlate.jpg (22065 octets)

    Champlate
    (Photo Frédéric Milis, hiver 1999-2000

  • Chastel, chastellard signifiait château

  • Combasse vient de combasso (grande combe)

  • Condamine : bonne terre située à proximité du village

  • Cros : (aire à blé à l’entrée du village) signifiait "creux"

  • Fontanil : source

  • Grau : vient de gravo (endroit pierreux) ; il s’agit du vallon en-dessous du village (ancien parc à moutons)

  • Pasquier vient de pasquie (pâturage); cf les cabanes du Pasquier

    Pasquier.jpg (33882 octets)

    Les cabanes Pasquier
    (Photo Cécile Colin, été 1993)

  • Pertuy vient de pertuis (passage)

  • Pre mouret vient de mourre (mamelon)

  • Ray vient de rai (source) ; il s’agit d’une résurgence formant un cours d’eau qui se jette dans la Vaïre

  • Les Sauches vient de souchos (terre en pente douce)

  • Villar signifiait hameau

    Villars.jpg (24111 octets)

    Villars-Colmars
    (Photo Frédéric Milis, hiver 1998-1999)

  • Adret (exposition sud) et ubac (exposition nord) sont des mots provençaux passés dans la langue française

  • Mistral signifiait "maître"

Pour un petit lexique du provençal : http://assoc.wanadoo.fr/cyber-montpezat/index15.htm

L'origine du mot Peyresq :

En 1042, la première appellation est Petriscum, elle devient Peiresc (qui signifie pierreux) lors de la construction du village. Entre 1789 et 1840 c’est Peiresq qui est mentionné, puis enfin Peyresq.




Texte : Cécile Colin
Renseignements complémentaires : ccolin@ulb.ac.be


Haut de la page Agenda des activités à Peyresq et des évolutions du site ReligionOutil de recherche dans les pages et les photos du site Bas de la page Contacts pour Peyresq et pour le site EnseignementNews, actualité de Peyresq et du site Back Forward Homepage Site map

Date de dernière mise à jour
8/07/2022