Haut de la page Agenda des activitťs ŗ Peyresq et des ťvolutions du site Fabri de PeirescOutil de recherche dans les pages et les photos du site Bas de la page Contacts pour Peyresq et pour le site Introduction au siteNews, actualitť de Peyresq et du site Back Forward Homepage Site map

Introduction

Histoire

Des origines à ...

Fabri de Peiresc

De Peiresc à Peyresq

La fin d'une époque

La reconstruction

Les associations

Vie traditionnelle

Milieu naturel

Activités

En pratique

Photos

Liens

Infosite

Le saviez-vous ?

Au XIX ème siècle, on cicatrisait d'ailleurs en général les plaies avec des feuilles de choux ébouillantés ou avec des pétales de lys et de l’alcool

Peyresq - Histoire

Des origines à Nicolas Claude Fabri de Peiresc

On situe l'origine des premi√®res traces d'activit√© humaine dans la vall√©e de la Va√Įre en plein √Ęge du bronze, comme en t√©moigne une hache en pierre verte polie trouv√©e √† Peyresq en 1920. Et si l'on doit en juger par l'existence d'un √©v√™ch√© dans la ville voisine de Thorame d√®s 410 on peut supposer que la r√©gion de Peyresq fut √©vang√©lis√©e relativement t√īt.

Initialement attachée à la province des Alpes Maritimes, sous le haut empire Romain, le territoire de Peiresc passa sous influences diverses au gré des invasions guerrières. La domination céda ainsi le témoin de mains en mains aux Barbares (V ème siècle), aux Mérovingiens, puis aux Carolingiens (VI ème siècle), aux Lombards (en 567) et aux Sarrasins (en 740).

Pour faire face √† ces multiples envahisseurs, un ch√Ęteau dit de Peirets fut b√Ęti en 1042 √† la Colle Saint-Michel afin de mieux d√©fendre le passage du col. La Provence est alors incorpor√©e depuis 10 ans au Saint Empire Romain germanique. Le village de Peiresc proprement dit fut fond√© sur ordre du comte de Provence, Raymond B√©ranger V (fondateur, entre autres, de Barcelonette), aux alentours de 1235. But de l’op√©ration : constituer un point fort plus dissuasif que l'ancien castrum situ√© en contre-bas (Peirets).

Au cours de son histoire, le bourg de Peiresc changera plusieurs fois de nom, mais dans chacune de ses anciennes appellations, on retrouve l'idée de pierre : Petriscum, Peirets, Peiresc et Peyresq

Egl1925.jpg (27694 octets)Eglint1.jpg (9700 octets)
L'église de Peyresq en 1925
(voir Références)
L'intérieur en 1980
(voir Références)

C'est √† cette √©poque √©galement que fut b√Ętie l'√©glise en style roman tardif. Le ch√Ęteau seigneurial √©tait situ√© en bordure de la falaise sur la place, √† l'emplacement de l'actuelle maison Sgaravizzi-Navello, tandis que le bourg de Saint-Michel appartenait lui aussi au territoire de Peiresc. Les citoyen-ne-s de l’√©poque subsistaient essentiellement gr√Ęce √† l'√©levage et √† la culture des c√©r√©ales mais, par la gr√Ęce d’une exposition g√©ographique favorable, Peyresq devint rapidement un village prosp√®re. Le moulin, situ√© au confluent du Ray et de la Va√Įre, fait office de t√©moin de cette p√©riode active. Son activit√© ne fut stopp√©e qu'en 1914.

Smoulin.jpg (10597 octets)Va√Įre.jpg (20988 octets)
L'ancien moulin du Ray
(voir Références)
La Va√Įre (Photo : Pascal Suls - Et√© 1996)

Mi-XIV ème siècle, Peiresc fut en partie dépeuplé par la terrible épidémie de peste noire qui décima un européen sur trois en 1348.

En 1388, l'histoire de Provence fut marqu√©e par un √©v√©nement important dont les cons√©quences feront, pendant pr√®s de 500 ans, de Peiresc une seigneurie situ√©e √† la fronti√®re de la Provence et de la Savoie. Les querelles de succession √† la reine Jeanne 1√®re, comtesse de Provence, entra√ģn√®rent la reddition des pr√©v√īts de Nice, de Barcelonnette et en partie ceux de Puget-Th√©nier. De fil en aiguille, ils s’en all√®rent demander leur annexion au comt√© de Savoie.Certaines villes du bailli de Puget-Th√©nier rest√®rent fid√®les √† la Provence et emp√™ch√®rent, de ce fait, la s√©cession de gagner du terrain sur la rive droite du Var.

La fronti√®re se fixa sur une ligne tr√®s sinueuse passant par les lacs du Lignin : la vall√©e du Haut-Verdon √©tant coup√©e en deux et Colmars-les-Alpes devenant ville fronti√®re. Pour remercier la ville d’Annot d’avoir verrouill√© la vall√©e de la Va√Įre face aux troupes savoyardes, le comte de Provence Louis II d√©cida d'y installer une nouvelle magistrature dont six communaut√©s allaient d√©pendre: Braux, la Colle Saint-Michel, Peiresc, M√©ailles, Argenton et Saint-Beno√ģt.

Lignin.jpg (35158 octets)

Les lacs de Lignin vus du Grand Coyer, frontière jusqu'en 1860
(voir Références)

A partir du XV ème siècle, les fiefs se morcelèrent et Peiresc dut partager son domaine en co-seigneurie, au même titre que nombre de ses voisins.




Texte : Cécile Colin et Olivier De Buyst
Renseignements complémentaires : ccolin@ulb.ac.be


Haut de la page Agenda des activitťs ŗ Peyresq et des ťvolutions du site Fabri de PeirescOutil de recherche dans les pages et les photos du site Bas de la page Contacts pour Peyresq et pour le site Introduction au siteNews, actualitť de Peyresq et du site Back Forward Homepage Site map

Date de derniŤre mise ŗ jour
8/07/2022